lundi 7 août 2017

¤ Le club des gentlemen, Tome 1 : Valse de minuit, de Tessa Dare ¤

Résumé :
"Ce soir, Morland dansera avec moi !"
Lady Amelia d'Orsay sait bien qu'il n'y a aucune chance pour que celui que l'on surnomme le "Duc de Minuit" l'invite ce soir-là. Riche comme Crésus, il fait partie du club le plus privé de Londres et a toute la gentry à ses pieds. N'empêche que, de gré ou de force, ils valseront ensemble. Car Amélia a une requête pressante à lui adresser concernant son idiot de frère. Jack a beau être irresponsable, elle l'aime tendrement, et cela lui donne toutes les audaces. Toutes ? Pas sûr. Osera-t-elle devenir... duchesse ?







Editeur : J'ai Lu (pour Elle)
- Collection : Aventures & Passions
Paru le : 1er Février 2017
- Pages : 375


Mon avis :
Je remercie les Editions J'ai Lu pour l'envoi de ce roman il y a de cela un petit moment. Je m'étais rendu compte que je n'avais pas vraiment envie de lire de la romance historique à ce moment-là, mais plus de découvrir la plume de l'auteure dont j'entends beaucoup de bien. Finalement, cette mise de côté a été bénéfique puisque j'ai pu me glisser sans peine dans cet univers si particulier.

Je suis donc partie à l'aventure le sourire aux lèvres, malgré quelques appréhensions, notamment sur le fait de savoir si j'allais ou non arriver à l'apprécier pleinement étant donné que cela faisait assez longtemps que je n'en avais pas lu. Eh bien c'est le caractère bien trempé de Lady Amélia d'Orsay qui m’y a aidé, cette jeune femme, vieille fille pour la haute société dirons-nous plutôt puisqu'elle approche la trentaine et qu'elle se voit toujours célibataire. Pour elle, c'est plus un choix qu'autre chose, car selon elle mieux vaut être seule que mal accompagnée et la pauvre en sait quelque chose. Mais ce n'est pas pour autant que ses vieux rêves de contes de fées ne la suivent plus, bien au contraire. Pour autant, Amélia se voit quand même bien plus terre-à-terre que la normale étant donné les soucis que ses frères, un en particulier, lui donnent. Pour ce faire, elle passe son temps à l'aider comme elle le peut, tout en se demandant si cela va finir un jour par s'apaiser. Alors ce Morland que tout le monde surnomme « Duc de minuit » se trouve être le dernier de ses soucis, contrairement aux autres femmes qui l'entourent et qui attendent patiemment sa venue au bal de ce soir. Cela dit, il se pourrait bien qu'elle tente le tout pour le tout, encore une fois pour venir en aide à son frère, mais une affaire bien plus urgente et captivante va leur tomber dessus sans crier gare…

Je ne vous cache pas qu'il m'a quand même fallu un petit temps d'adaptation, puis ensuite il m'a fallu puiser dans ma passion de la lecture pour vraiment m'immerger totalement dans ce monde. De prime abord, même si je savais que le personnage féminin me plaisait beaucoup à travers son fichu caractère et ses réparties sanglantes, le personnage masculin, lui, m'a laissé un peu sur la réserve. Il est loin de tomber en pâmoison devant elle et de vouloir à tout prix la faire sienne, là tout de suite contre le balcon de leurs hôtes. Il a des objectifs bien définis et malgré toute l'intelligence dont il fait preuve, cela déconcerte Amélia tout comme nous, d'ailleurs, qu'un tel homme fasse partie d'un club fermé de gentlemen aussi stupide que celui-là. Malheureusement, il va être au centre de toute l'intrigue et on va bien devoir faire avec pour tenter de comprendre le pourquoi du comment et surtout trouver qui est l'assassin d'un des membres qui n'est autre qu'un vieil ami de la famille d'Amélia.

Les suites d'enchaînements se font très rapidement et j'avoue en avoir eu le tournis tant la vie de notre pauvre héroïne se voit prendre un virage à 180 degrés. De ce fait on ne peut que compatir, du moins jusqu'à un certain point, car dans tout ce malheur, il se pourrait bien qu'elle ait trouvé un homme à sa hauteur, digne d'elle, malgré ses cachotteries. Cachotteries qui aboutissent finalement sur quelque chose de vraiment très romantique et beau, et qui m'a fait pleurer en découvrant que certaines choses sont vaines à cause de quiproquos et de non-dits, une fois de plus. J'avais oublié à quel point les romances historiques peuvent être frustrantes parfois, car à force de faire bonne figure et d'avoir des orgueils surdimensionnés, cela cause des ravages qui font souffrir également le lecteur. Surtout quand ledit lecteur est un tant soit peu sensible, voyez-vous…

En somme, après cette lecture assez mouvementée où on ne s'ennuie pas vraiment entre enquête, suspicion, romance et une sensualité indéniablement bien écrite, je peux dire que oui, j'ai passé un bon moment. Même si ce petit livre m'aura quand même accompagné sur une quinzaine de jours (et oui, rien que ça). Alors, soit, ce n'était toujours pas le moment pour moi de le lire, soit la chaleur de cette époque ne se marie pas vraiment avec ce genre, soit j'ai laissé passer trop de temps avant de retrouver l'historique qui pourtant me plaisait beaucoup avec les précédents ouvrages que j'ai pu dévorer et adorer. Quoi qu’il en soit, je pense réitérer l'expérience avec cette auteure, car effectivement elle a quand même une plume accrocheuse, mais malheureusement pour moi j'ai découvert que la suite de cette saga n'était plus disponible… Tant pis, ce sera avec un autre univers. En tout cas, si vous ne l’avez pas encore tentée, je vous la conseille vivement, mais essayez de vous procurer les autres tomes, ça pourrait être sympa de retrouver Amélia et Morland plus apaisés que jamais à travers les yeux d'autres personnages.

Ma petite note : 


Merci encore à eux :






===>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...