samedi 18 avril 2015

¤ Ce qui m'attise, de Christy Saubesty ¤

Résumé :
« Cette brûlure, au creux de mon ventre, me consumait dangereusement. Mon corps me hurlait d’écouter mes fantasmes les plus sombres. Ces désirs étaient si forts que je risquais de ne plus pouvoir me maîtriser. Je ne m’en serais pas cru capable, pourtant j’étais déjà allée très loin. Trop loin. Et une fois les limites franchies, on ne revient jamais en arrière. »

 



- Editeur : J'ai Lu
- Collection : Best
- Paru le : 11 mars 2015
- Pages : 316
 
Mon avis :
Je remercie les Editions J'ai Lu pour m'avoir permis de découvrir, pour la première fois, la plume d'une auteur que j'aime beaucoup suivre via Facebook, à travers sa page et depuis peu sur son profil perso. Le résumé m'intriguait beaucoup, il n'en dévoile pas trop, mais on se doute que l'on va tomber dans un tourbillon de plaisirs érotiques et pour le coup, j'en ai eu pour mes attentes.

Nous suivons ici Estelle, une jeune femme de trente-deux ans, mariée depuis dix ans à Luc. Alors que tout semble bien se passer entre eux, comme peut le confirmer leur jeune fils, fruit de leur amour, Estelle aspire à plus. Moins de routine et plus de passion, d'érotisme brut, de fantasmes violents à tel point qu'elle préfère ne rien lui dire, se confier à sa cadette de sœur Marine et à commencer une longue aventure dans l'infidélité, aussi excitante que dangereuse. J'ai eue toutes les peines du monde à la comprendre au départ, elle se lance directement dans quelque chose de totalement stupide et dégradant. En deux temps trois mouvements, je me suis mise à la détester au plus haut point ! J'étais clairement sur le point de laisser ce roman de côté, mais la plume de l'auteur ainsi que les intentions qui l’ont poussées à agir de la sorte, ont commencé à me tirailler. Ma curiosité atteignant son paroxysme, j'ai décidé à poursuivre ma lecture. Mais, ne me sentant pas proche d'elle de part ses pensées, j'ai préféré me détacher quelque peu de ses actes et de ses choix.

Passons une certaine scène, elle décide de se prendre en main, maintenant que son enfant est suffisamment grand pour aller à l'école, elle va penser un peu plus à elle et à ce qu'elle souhaite faire de sa vie. Par chance, elle trouve rapidement un poste de remplaçante dans une agence et avec ce nouveau mode de vie fraîchement acquis, un nouveau moyen d'assouvir ses désirs les plus lubriques. La rencontre avec son patron, Gérald, est on ne peut plus directe et j'ai tout de suite su qu'il allait y avoir anguille sous roche. On peut dire qu'il sait y faire, il n'y a pas de doute. Seulement, en plus d'être un dominant expérimenté, on y découvre peu à peu ce qui se tapisse au fond de son cœur et le mien à quelque peu fondu à son contact. Mon malaise, quant à son infidélité, s'est très vite estompé en sa présence et tout comme Estelle, je me suis laissée aller auprès de lui. Même si on reste plus ou moins sur la réserve tout au long de cette lecture, à se demander sans cesse jusqu'où elle va aller, jusqu'où il va la pousser à dépasser ses limites pour atteindre des contrées totalement inconnues, enivrantes et terriblement addictives.

°•°• L'entendre me dire cela fut comme un détonateur qu'il aurait sciemment enclenché pour me rendre folle. La fièvre s'empara de moi. L'impatience me rongeait. Et puis l'incrédulité prit l'ascendant. Sa main se fit plus ferme sur ma nuque. Luc n'était pas aussi intimidant que Gérald, mais il était suffisamment déterminé pour faire crépiter ces petites étincelles courant sous ma peau. •°•°

Elle joue à un jeu très dangereux, elle en a conscience et malgré cela, elle pousse le vice un peu plus loin. J'ai eu du mal à la suivre par moment, j'ai été plus ou moins choquée, dérangée, mal à l'aise pour enfin comprendre d'où lui venait ce « dérèglement hormonal» soudain. Tout en sachant ça, je me suis quelque peu radoucie à son égard et je ne l'ai plus beaucoup vu comme la nymphomane à laquelle elle peut nous faire penser. Certains dialogues ou pensées sont crus, les actes sexuels sont répétés et j'avoue avoir été un peu (beaucoup) frustrée à certains moments, car j'ai vraiment eu l'impression de vivre les mêmes choses dans un contexte et avec des personnes différentes à chaque fois. 
 Au-delà de ça, tout est mis en œuvre pour qu'on poursuive cette lecture, nous faisant même nous attacher à quasiment toutes les personnes et à cet univers, si spécial qu'est le BDSM. Au passage, cette immersion totale fut pour moi une réussite et une totale surprise. Je ne pensais pas accrocher autant, c'est une façon totalement différente d'explorer ses désirs, ses fantasmes les plus inavouables et pourtant ici, tout est possible. Qu'un univers parallèle existe dans l'ombre en marge de la société qui, en façade, se montre bien plus prude, c'était très excitant et les papillons dans le ventre ne m'ont pas beaucoup quitté durant cette lecture.

Concernant la scène finale, elle est plus qu'époustouflante, digne d'un feu d'artifice des sens tout simplement. Bien écrite, juste ce qu'il faut pour nous émoustiller sans pour autant rentrer dans le vulgaire, j'ai totalement adhéré ! Et le mari s’avère très surprenant, il est loin d’avoir dit son dernier mot dans toute cette histoire. Ce qui rehausse un peu les trois scènes que j'ai véritablement détesté et qui selon moi, auraient largement pu être supprimées...

En somme, j'ai passé un bien meilleur moment que ce à quoi je m'attendais. L'auteur sait parfaitement bien y faire pour nous emmener là où elle le veut : au sommet de ce qu'on pourrait imaginer sur la sexualité et ses complexités. Elle nous fait découvrir un autre univers, un autre « mode de vie » en quelque sorte, moins conventionnel et bien plus intriguant. Ses personnages sont aussi détestables qu'adorables par moment. On danse sans cesse d'un pied sur l'autre, à guetter les réactions et les actes de chacun pour finalement être constamment surpris et ça, c'est un excellent point. Cela veut dire que le lecteur ne s'ennuie pas, qu'il est happé par la curiosité et par tant d'autres choses au point de l'obséder. Et c'est pile ce que j'ai ressenti durant ma lecture et encore quelques jours après l'avoir lu... Je vous recommande chaudement cette lecture, tout en vous prévenant bien qu'elle n'est pas à mettre dans toutes les mains. Ce roman est gorgé d'érotisme à l'état pur, vous êtes prévenus.

Ma petite note : 


Merci encore à eux :

La page Facebook de l'auteur :  




~ 20/24 ~



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...